Cette capeline est la pièce maitresse de la collection « No-Way » automne/hiver 2009.

Pour la petite histoire, à la fin de l’été 2009, j’avais décidé de concentrer mes efforts sur la création d’accessoires ; concevoir des pulls ou des vestes m’était devenu trop fastidieux. Impossible de créer une collection par saison, car le processus de « production » était devenu trop long !
C’est ainsi que l’idée de réaliser des accessoires s’est imposée à moi naturellement. Ce type d’articles réunissait tous les avantages, car il pouvait être à la fois petit, ludique et essentiel pour structurer une silhouette.

C’était décidé : je tricoterais moins, mais mieux ! Je me suis donc prêté à l’exercice, et c’est ainsi que « ma capeline bleu marine » est née.

Le concept était le suivant : créer un accessoire entre le boléro et l’écharpe, pouvant être porté en intérieur et/ou extérieur. Je voulais aussi une maille grossière, mais sophistiquée. Tandis que la maille volumineuse rappelle les traditionnels tricots de notre grand-mère1, le bleu marine éclaire les tenues de ville les plus sombres, telle une étoile filant dans la nuit ! De gros boutons en bois ferment le tout, et ajoutent une touche nature/girly.

Cette capeline peut donc se porter fermée ou ouverte sur l’épaule, pour un effet plus sexy. Elle peut se placer sur le manteau en cas de grand froid, ou sur une robe pour ajouter une pointe d’originalité à votre tenue. Elle est faite pour se plier à tous nos caprices !

(1) Ça y est je l’ai fait ! J’ai enfin prononcé le mot « grand-mère » dans mon blog de tricot ! Il était temps que j’aborde le sujet (fin de l’aparté).

Photos de Émilie Pistorius.