Cet hiver, la fourrure a été aussi immanquable que la neige : vraie ou fausse 1, elle s’est affichée sur des cols, des gants ou en bordure de vestes.

Séduite par cette tendance, j’ai réalisé cette zibeline imitation renard. Les tons orangés-roux réhaussent à merveille des couleurs telles que le bleu marine ou le noir. Passe-partout et simple à porter, c’est l’accessoire dont je n’arrive plus à me passer !

La difficulté était de trouver une teinte orangée ni trop vive, ni trop terne. La texture de la fourrure est aussi fort complexe 2. On y trouve de multiples variantes de couleurs qui mettent en valeur le volume et donnent toute sa majesté à cette matière.

J’ai alors opté pour un effet chiné, que j’ai réalisé avec deux laines aux textures différentes : un fil mèche doux et feutré, avec un fil torsadé plus classique. J’ai ensuite réparti sur l’ensemble de la forme des zones claires et foncées : la dominante du col est rousse et se termine par des bandes grises et blanches, comme une queue de renard.

Voilà donc le résultat, et sans tuer un seul animal, s’il vous plaît !

Photos de Émilie Pistorius.

Notes

1 – Il s’agit d’un sujet dense et délicat dans lequel je ne souhaite pas me lancer.

2 – Voici quelques exemples de travail de la fourrure qui m’ont influencée dans ma démarche : mélanges de textures, des effets de rayures, ou des effets de couleurs.