Voici le premier manteau que j’ai réalisé à la sauce No-way.

Je suis heureuse de pouvoir finalement vous présenter mes nouvelles créations en images ! Je dois vous avouer que je n’ai pas chômé depuis avril dernier (date à laquelle le temps s’est arrêté sur ce blog), seulement quelques complications ont fait que je n’ai rien pu vous montrer. Mais nous sommes en 2013, alors du vent 2012 et tous ses problèmes ! Je me suis enfin décidée à acheter de la laine en écheveaux, et donc de meilleure qualité. Depuis deux ans, je rêve de réaliser des ouvrages à la fois fins et fluides, c’est désormais chose faite. De cette décision géniale sont nés cette longue écharpe et ce bonnet.

Je me suis concentrée cet hiver sur la même qualité de laine, de la « Baby Merino », et je suis vraiment contente du résultat. Elle est très fine et pourtant se tricote en 31/2, c’est-à-dire avec ma paire d’aiguilles habituelle. Pour ces modèles j’ai voulu un dégradé « ton sur ton » allant du bordeaux/violet au rouille et du orange au rouille. Ces dégradés sont l’une de mes lubies du moment, l’autre étant les contrastes forts de couleurs.

La maille est toute simple, pour mettre en valeur les jeux de couleurs. L’écharpe et le bonnet sont souples et légers, à l’opposé de la tendance « grosses mailles » dont je fais une overdose depuis un certain temps. Cela présente des avantages : le bonnet ne décoiffe pas mais prend la forme de la coiffure. Sur un carré court il apporte une touche années 20, comme un chapeau mou, et c’est vraiment charmant. Au final, cet ensemble donne un côté naturel et coloré, pour une silhouette sage mais pas trop.

Je viens tout juste de décliner ce modèle pour homme, cela fera l’objet d’un prochain article.

Un grand merci à STPo qui réalise désormais mes photos.