Que dire sur cette veste ? Je l'ai cousue cet été en écoutant, entre autres, un Best Of des Guns N' Roses…

Les proportions

J'avais jusqu'à présent travaillé sur les formes et les couleurs mais jamais sur les proportions. Après plusieurs échecs de conception de patron, j'ai choisi d'en faire l'axe principal de mon travail. L'objectif est de réaliser des vêtements qui équilibrent la silhouette, ce qui dans mon cas signifie concevoir des formes qui ne me rendent pas trop grande.

Travailler sur les proportion, ça veux dire quoi ? Saviez vous que les proportions du corps des asiatiques et des occidentales ne sont pas les même ? Dans le marché du prêt-à-porter, une marque occidentale doit adapter ses patrons pour convenir aux formes de chacunes. Ce qui les différencie ? Ces premières ont un buste plus long et donc des jambes plus courtes. J'adore cette silhouette équilibrée et sereine que je cherche à restituer dans mes créations. J'ai donc adapté ces formes à ma morphologie en allongeant le buste, et pour les pantalons en abaissant la taille.

La coupe

Elle est pensée comme la veste sans manches que l'on a piquée à son grand frère pour aller voir un concert d'Iron Maiden. Le col, la carrure et la longueur sont plus larges qu'à l'accoutumée. Des manches tricotées sont posées dessus avec un effet "trop long" : elles débordent sur la base des mains.

Les matières

Le corps est en jeans léger et les manches sont tricotées avec 2 fils : le fil coloré est en soie et stainless - fil métallique - et le fil écru est en coton. Je voulais un effet chiné ton sur ton entre le corps et les manches.

Et voilà le résultat en photos ! Elle est facile à vivre et très confortable et ce malgré les nombreuses erreurs de finitions. Au fil du temps j'en ai presque oublié que c'était moi qui l'avais fait.

Merci à STPo pour les photos.